L'AMOUR PARFAIT

NOUS LE GAGNONS PAR LE RENONCEMENT DE NOUS-MÊME, AFIN DE LAISSER LE MOI

SUPÉRIEUR GOUVERNER NOTRE VIE.

PEUT-ON FAIRE EVOLUER L'HUMANITE

Tout est mathématique dans l'univers.

Tant que l'humanité est sous le joug de l'ego (le principe directeur de la conscience des sens),  il est impossible de la faire évoluer sans le secours de la Conscience Supérieure, dont le principe Créateur est le Soi Parfait de Dieu ou Moi Supérieur.
Tous les moyens que l’homme emploie pour améliorer la condition humaine sont des moyens palliatifs.

Tôt ou tard chacun récoltera le destin qu'il a conçu dans les trois premières dimensions de la conscience des sens. 

Mais, s'il emprunte le chemin du retour afin de réintégrer la Conscience Supérieure, les circonstances de son destin seront aplanies ou effacées.
Il est impensable de vouloir répandre la paix dans le monde par la volonté de l’intellect; c’est à dire par la volonté personnelle de l’individu.
L’homme est vraiment incroyable, il sème le désordre et après il veut l’éradiquer par sa propre volonté.
Ceci est impossible
Nous nous illusionnons, il n’y a que la Conscience Supérieure qui peut nous soustraire de nos erreurs.
C’est Elle qui possède tous les pouvoirs pour purifier l'énergie vitale.
Pour cela, il faut que l’homme réintègre sa Conscience Supérieure.

C’est l’unique solution, il n’y en a pas d’autres.


Que nous l’acceptions ou non il en est ainsi.
C’est l’Absolu qui sait comment  annuler le destin néfaste de tous les peuples et répandre la paix dans le monde.

Au coeur de la conscience dualiste (sens) l’homme sème pour lui-même le bien et le mal. Tout ce que l’homme vit émotionnellement sont des graines qu’il plante dans son inconscient et qu’il récoltera dans sa vie présente et future,  lors de ses prochaines incarnations.
Comment voulez-vous obtenir l’harmonie au cœur d’une conscience qui est éternellement entre les contraires et imparfaite, cela est de la folie.


Selon la volonté du Créateur, il faut que l’homme apprenne à contrôler sa libido, sa cupidité et son désir de pouvoir.