L'AMOUR PARFAIT

NOUS LE GAGNONS PAR LE RENONCEMENT DE NOUS-MÊME, AFIN DE LAISSER LE MOI

SUPERIEUR GOUVERNER NOTRE VIE. 

Les persécuteurs (trices) mentaux

Ils ou elles sont en surnombre. Ces êtres ont une structure inconsciente extrêmement violente, perverse, haineuse, envieuse, et jalouse. De ce fait  ils ou elles ont un pouvoir émotionnel décuplé dans le mal.Ils ou elles ont un malin plaisir à semer le désordre partout où elles se trouvent.

Pourquoi ont– ils ou elles cette faculté démoniaque ?

Ils ou elles

  1. ont un conscient très peu développé (mêmes si ils ou elles ont fait des études) et un psychique faible ; de ce fait c’est leur inconscient qui dirige leur vie et comme celui-ci n’a pas le pouvoir de discrimination,ils ou  elles ne font aucune différence entre le bien et le mal.
  2. En général ils ou elles se haïssent eux- mêmes ou elles se croient supérieurs aux autres, ils ou elles sont complexés et développent ainsi un complexe d’infériorité uni au complexe de supériorité, l’un ne va pas sans l’autre.
  3. Entre en jeux leur éducation et leur destin karmique des vies passées.

Toutes ces données font que ces êtres (ils ou elles) deviennent des persécuteurs (trices) mentaux (ales) .Ils ou elles peuvent ainsi détruire la paix chez toutes les personnes qu’ils ou elles côtoient. Ces êtres sont vraiment dangereux pour eux-mêmes et pour les autres, puisque le mal se transmet par l’intermédiaire de l’inconscient universel et individuel, de se fait il se multiplie très rapidement.

Nous ne pouvons pas reconnaître tous ces êtres au premier abord. Un grand nombre cache leur diabolisme sous l’aspect d’une double personnalité et nous sommes loin de comprendre qu’en réalité ce sont des êtres qui sèment le désordre dans notre vie. Les problèmes qu’ils ou elles peuvent engendrer sont la maladie, l’échec, la pénurie et des troubles psychiques.

Lorsque nous sommes atteints par les esprits malsains (pensées) que ces persécuteurs (trices) mentaux (ales) imaginent pour nous ; ils hantent en permanence notre corps psychique, ce qui crée un désaccord avec lui-même. Ceux-ci ou celles-ci vont même jusqu’ à vous persuader avec une malignité perverse, que c’est vous qui êtes déséquilibré, si vous découvrez leur passe temps favori. C’est à dire leur machiavélisme.

Ces Êtres ne sont pas conscient de leur nature; ils vivent selon les propensions inhérentes à l'inconscient de la conscience des sens.

Tant que l’homme demeure dans le cœur de la conscience des sens, il est toujours à la merci des persécuteurs (trices) mentaux (ales) .

 

LIRE: CONFESSION D'UNE PATIENTE